Le 9 septembre 1988...
...marqua la naissance d’un rêve un peu fou de deux jeunes Liégeois...  wep voyait le jour.


 

Mais comment cela a-t-il vraiment commencé ? Olivier Joris et Didier Destexhe deviennent amis alors qu’ils étudient dans une école de marketing de la région de Liège. Durant ses loisirs, Olivier, qui fut quelques années plus tôt « exchange student » aux USA (Massachussets), s’occupe de jeunes Américains qui viennent séjourner en Belgique pour une année ou un semestre, eux aussi comme étudiants-échanges. 

Très vite, Didier va se prendre au jeu et rejoindre Olivier dans sa passion ; une passion qui les mènera plus loin qu’ils ne l’auraient jamais imaginé. Ils recherchent des familles d’accueil, fournissent assistance et support aux étudiants, organisent des activités pour qu’ils découvrent notre pays. Tout cela avec très peu de moyens et de manière tout à fait artisanale.

Petit à petit, l’activité demande de plus en plus de temps et d’énergie. Olivier et Didier doivent prendre une décision, arrêter ou s’investir à fond dans cette aventure un peu folle. Après un « road trip » inspirateur à travers les USA, après avoir balayé les mises en garde d’usage, la décision est prise. WEP voit le jour le 9 septembre 1988. La maman d’Olivier est courtier en assurances à Fléron, près de Liège, et leur prête un petit espace dans ses locaux. Les deux compères se partagent deux chaises, un bureau et une petite machine à écrire électrique (le premier ordinateur, hors de prix à l’époque, ne fera son apparition que deux ans plus tard).

Pour commencer, WEP se concentre sur l’envoi de jeunes Belges comme étudiants-échanges aux USA. WEP tire d’ailleurs à l’origine ses initiales de « World Exchange Program ». 39 jeunes pionniers de 18 ans (et leurs parents !) font confiance à WEP la première année. Après de nombreux déboires administratifs, techniques, financiers, des imprévus à priori insurmontables (comme des refus de visas par les autorités américaines) les jeunes pourront enfin partir en septembre 89 vivre l’expérience de toute une vie dans leurs familles d’accueil américaines. 

La machine est lancée, les cinq premières années verront un renforcement de la structure, le développement de nouvelles destinations comme l’Allemagne, l’Australie, le Canada, mais aussi de nouveaux programmes comme les séjours d’été en famille aux USA.

L’équipe s’agrandit d’abord avec Edith chargée de développer les activités en Flandre et ensuite Isea qui assistera Olivier et Didier et s’occupera des jeunes étrangers placés en Belgique. 

Après 5 ans d’existence, un manque d’espace évident et un besoin d’augmenter la visibilité de WEP se font sentir. C’est l’heure de franchir le pas et de déménager les bureaux à Bruxelles. Les premiers bureaux bruxellois de WEP seront installés à Saint Gilles, à deux pas de la maison communale.

Le succès des formules proposées par WEP est grandissant, d’autant plus que la réputation s’est vite établie. WEP est considéré comme une organisation plus flexible, plus professionnelle, plus humaine et plus innovante que la plupart des autres opérateurs présents à l’époque.

C’est par exemple WEP qui a inventé, il y a près de 17 ans, la célèbre formule « academix » qui permet de combiner deux programmes scolaires d’un semestre dans deux pays. La famille s’agrandit encore, et cette fois ce sont Nadine, Alain et Liselotte qui viennent grossir les rangs.

Partir une année à l’étranger n’est pas à la portée de tout le monde, mais Olivier et Didier ont l’obsession de pouvoir proposer des formules bon marché aux jeunes.

C’est pourquoi très vite WEP va développer des expérience alternatives, avec des partenaires étrangers triés sur le volet. Des petits boulots aux USA, des projets de volontariat en Afrique et en Amérique latine, des stages en entreprise, des programmes Au Pair aux quatre coins du monde,… WEP lance toutes sortes d’aventures qui permettent de partir, découvrir le monde autrement et pratiquer une langue étrangère, pour un petit budget.

La réaction est immédiate, le public attendait cela, et WEP ne cesse de prendre de l’importance. Entre-temps à Turin, en Italie, un petit WEP a vu le jour. Lorenzo, ancien étudiant-échange aux USA lance le premier bureau WEP en dehors de la Belgique. Là aussi, le succès sera au rendez-vous. 

C’est également à cette époque que la décision de changer la signification du nom WEP est prise. Au départ, l’activité basée sur les programmes d’échanges avait motivé l’appellation « World Exchange Program ».

Mais diversification oblige, un message moins confus s’impose. WEP signifiera désormais « World Education Program » afin d’insister sur le caractère éducatif qui se retrouve dans chaque formule proposée.

L’année 1998 voit un 2ème déménagement vers de plus grands bureaux, toujours à Saint Gilles, à l’Avenue Brugmann, 5 ans après l’arrivée à Bruxelles.

L’équipe s’élargit encore et la diversification n’est pas terminée. Après les programmes scolaires, après les projets de jobs, stages ou volontariats, WEP propose désormais les séjours linguistiques.

Avec son approche rigoureuse, une simplification des informations, des tarifs et des formalités, WEP est encore au rendez-vous pour répondre à une demande d’un public jusqu’alors perdu dans les méandres du petit monde compliqué des séjours linguistiques.

Avec ce 3ème volet, WEP a désormais la possibilité d’orienter de manière objective chaque participant vers le projet qui correspond le mieux à ses attentes et à ses besoins. 

Le dernier déménagement dans un bâtiment encore plus grand a lieu en 2003, à l’Avenue de Jette, là où les bureaux se trouvent toujours actuellement. 

L’évolution et la croissance de WEP n’ont pas cessé depuis le début. Pendant toutes ces années, l’équipe de WEP Belgique s’est vue renforcée de nouveaux talents et compte plus de 15 collaborateurs dans ses bureaux de Bruxelles. 

Aujourd’hui, après plus de 20 ans d’existence WEP a créé son département WEP International et dispose de ses propres bureaux en Italie (à Turin et à Milan), en France (à Lyon et à Paris), en Australie (à Melbourne) et en Argentine (à Rosario). Ce sont chaque année près de 5.000 jeunes qui font appel à WEP pour vivre une expérience unique qui les accompagnera toute leur vie. 

L’envie de nouveaux projets, de toujours innover et de rechercher des formules adaptées aux aspirations des nouvelles générations reste présente au cœur de l’équipe WEP. 

À bientôt et en route vers les 40 ans !

 

fr 0 0 wep.be Ajoutez au moins un programme pour utiliser le comparateur ! Programme ajouté au comparateur Vous pouvez comparer 3 programmes au maximum. Supprimez un programme si vous souhaitez en ajouter un autre ! Vous avez déjà ajouté ce programme à votre comparateur